Tricotage Bonneterie Maille Histoire

22 juillet 2019

A l'internat de l'école des textiles en 1937

1

2

3

4

Voici une copie du règlement d'ordre inérieur de l'internat dans les années 1937

 

Posté par Scolart à 17:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]


14 juillet 2019

 

 

 

essai

 

Les élèves de la troisième année TISSAGE 1947-1948

De gauche à droite

Poncelet André. Habitait Pecq et venait à l’école en tram. Il était originaire de Muno dans les Ardennes. Son père devait être « garde-champêtre à Pecq » André devint professeur de tissage à l’école et habitait alors à la chaussée de Bruxelles.

Leclercq René.  Dit «  bébé » Enfant d’Antoing (1923), Il aurait été surveillant en 1945 ???  Devint professeur de tissage vers 1945. Il a écrit à la demande du directeur de l’époque Monsieur Georges Point un livre sur l’histoire de la bonneterie dans le Tournaisis. Il habitait rue Jeanne d’Arc à Tournai. Il nous a quitté en 2017 

Niclot René. Originaire de Mussy la Ville (Virton) Il enseigna à l’E.T.T à Renaix où il habitait rue du Mortier.

Devresse Ingénieur de l’école de Gand. Il donnait ici des cours d’atelier de Tissage.

Boens Charles. Bruxellois, son père était déjà dans le textile (Tissage de lin Vansteenkiste)  il a travaillé au Congo Belge dans des plantations de coton et passa à l’UCO où il fut commercial pour cette société en France. Il était domicilié à Deurle. Pendant sa dernière année à l’école, il avait un kot à la rue de la Voirie.

Demurie Dion. Néerlandophone parlant couramment le français, c’était un très bon élève. Il occupa un poste dans l’ourdissage chez Bekaert à Waregem. Il était de Vichte.

Guillaume Ghislain. Gaumais de Sainte Cécile. C’était le tisserand-bonnetier. Il avait suivi les cours du soir de bonneterie. Il travailla à la TVA 1970 , filateur, éleveur de moutons. Il avait un petit atelier avec des machines double-cylindres pour chaussettes. Il habite toujours à Sainte Cécile.

Desmet Paul. Originaire de Grammont. A son arrivée à Tournai il parlait uniquement le « flamand » Après 3 ans, il avait appris le tissage et le français. Il fut directeur technique dans l’entreprise, un tissage de ses parents.

Clarys Pierre. Il était de Pecq et venait à l’école en tram avec Poncelet. De 1959 à son décès en 1985 il fut directeur technique du tissage Leclercq-Dupire à St.Python.

Règlement d'ordre intérieur pour l'internat en 1933. 

 

  

 

 

Posté par Scolart à 15:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]